ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE le 24 Mars 2018, 9h30, à la Maison des Associations de Vannes, 31 rue G. Le Barz

jeudi 7 juin 2018

Loi ELAN: Un amendement à la loi Littoral, source de laxisme





La loi littoral a beaucoup fait pour ralentir l’urbanisation effrénée du littoral. L’amendement adopté récemment fait craindre une atteinte grave à son efficacité.

Un point essentiel de cet amendement est l’introduction de la notion d’urbanisation diffuse pour juger de la constructibilité hors des bourgs et villages.
Comment pourra-t-on distinguer dans le bâti dispersé ou diffus de la commune une zone plus diffuse à l’intérieur de laquelle il ne sera pas possible de construire et une zone moins diffuse, c’est à dire plus dense, à l’intérieur de laquelle on pourra construire ? Comment sera fixée la limite entre les deux zones ?
Il est à craindre qu’aucune définition précise et généralisable de cette limite ne soit donnée et que l’interprétation soit laissée au jugement d’appréciation. De ce flou laissé par le texte résultera inévitablement une floraison d’urbanisation non souhaitée par le législateur.

Par ailleurs l’amendement attribue au SCOT, schéma de cohérence territoriale, les modalités d’application des critères d’urbanisation. Ce ne sera plus la seule loi qui définira au final la constructibilité mais une structure élue locale. Le risque de dérive n’est pas négligeable.

Pour la FAPEGM l’intervention de la notion d’urbanisation diffuse et le rôle interprétatif donné à une structure territoriale locale pour juger de la constructibilité sont deux points essentiels de l’amendement à la loi littoral voté par le Parlement qui s’ajoutent aux arguments justifiant pleinement notre opposition.



jeudi 22 février 2018

Le Baccahris Halimifolia est interdit à la vente sur le territoire français

Enfin, le Baccharis est interdit à la vente en France par un arrêté du 14 février 2018 relatif à la prévention de l’introduction et de la propagation des espèces végétales exotiques envahissantes sur le territoire métropolitain du Ministère de la Transition Écologique et Solidaire.

Cette décision était très attendue depuis plusieurs mois. Promis par Madame Royal, cette disposition a été "oubliée" alors que de très nombreux arrêtés ont été pris en fin de mandat.
Bien que tardive, cette interdiction est une bonne nouvelle pour tous ceux qui se sont engagés dans la lutte contre la prolifération de cette plante invasive des zones humides de Bretagne.

Lire l'Arrêté du 14 février 2018 

dimanche 18 février 2018

Reconstruction de la ruine de la Pointe du Blair



Vous trouverez ci-joint deux vidéos élaborés par les Amis du Golfe du Morbihan sur la ruine de la pointe du Blair. Cette association et la FAPEGM contestent devant le tribunal administratif de Rennes à la reconstruction de cette ruine.








Cliquer ici