ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE le 24 Mars 2018, 9h30, à la Maison des Associations de Vannes, 31 rue G. Le Barz

mercredi 15 janvier 2014

Une erreur sur le Baccharis publiée dans la presse et corrigée par la FAPEGM


Courriel adressé par la FAPEGM à la Direction du journal Le Télégramme à Morlaix le 20 décembre 2013

Bonjour,

Le Télégramme paru le jeudi 19 décembre 2013 a publié sous la signature de M.Willy ABOULICAM, p 43, dans la "page du jardin", un article intitulé "La mer, une voisine dont il faut se protéger", numérisé ci-joint.

Cet article, bien documenté et intéressant, a commis sans le vouloir une erreur à la fin, en donnant à lire : "Les arbustes à privilégier sont, entre autres, le séneçon buissonnant ("Bacharis hamifolia").

Bacharis  hamifolia est en réalité une plante qui devient facilement invasive et très difficile à éradiquer. Elle est en train d'envahir les espaces côtiers du Morbihan, depuis Carnac jusque le Golfe du Morbihan. Cette plante n'est pas interdite de vente dans les jardineries et n'est pas encore déclarée invasive par arrêté préfectoral (sur autorisation des Ministres de l'écologie et de l'agriculture). Cependant la demande a été faite et la réponse doit être donnée prochainement. Dans notre région le Baccharis est l'objet d'actions collectives d'arrachage.

Il nous semble étrange qu'on fasse l'éloge de cette plante dans l'article cité, alors qu'ailleurs cette même plante soit considérée à jute titre comme un  fléau invasif.

Nous souhaitons que le Télégramme dans une prochaine parution de la rubrique "page jardin" publie une note explicative sur le Baccharis, rectifiant l'affirmation que cette plante soit à privilégier vu le caractère invasif qu'elle prend dans certaines régions de France.
Le Baccharis est au contraire une plante à éviter de planter.
___________________________


Courriel reçu de M. Aboulicam le 23 décembre

Bonjour,
Suite à notre conversation, voici l’article vous citant, à paraître dans le Télégramme du 2 janvier prochain.


« Erratum : Une plante bientôt indésirable

« Dans l’article intitulé "La mer, une voisine dont il faut se protéger", paru le 19 décembre dernier, nous « avions cité, le séneçon buissonnant (Bacharis hamifolia) parmi les plantes à privilégier dans un jardin de « bord de mer. Or, Henri Girard président de la Fédération de protection de l'environnement du Golfe du « Morbihan, nous fait remarquer que « Bacharis  hamifolia est en réalité une plante qui devient facilement « invasive et très difficile à éradiquer. Elle est en train d'envahir les espaces côtiers du Morbihan, depuis « Carnac jusque le Golfe du Morbihan. Cette plante n'est pas interdite de vente dans les jardineries et n'est « pas encore déclarée invasive par arrêté préfectoral. Cependant la demande a été faite et la réponse doit être « donnée prochainement. Dans notre région le Baccharis est l'objet d'actions collectives d'arrachage. ».

Cordialement,
Willy Aboulicam
Journaliste